Home Actualités Colonel Mamadi Doumbouya aux sociétés minières : « entre nous, ce jeu de dupes ne...

Colonel Mamadi Doumbouya aux sociétés minières : « entre nous, ce jeu de dupes ne peut plus continuer… »  

131
0

 

Dans un entretien avec les sociétés minières le vendredi 8 avril 2022 au Palais Mohamed V, le président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya n’est pas allé par quatre chemins pour dire la vérité crue à ceux qui exploitent nos mines. Et c’est après avoir écouté son ministre des Mines et de la Géologie qui a dépeint la situation du non-respect des conventions minières de la part des exploitants.  

 

Ces investissements devraient se faire non pas au détriment de la Guinée mais à son profit. C’est cela la coopération gagnant-gagnant.

 

Nous avons mis en place plusieurs mesures pour un climat d’affaire garantissant un taux d’investissement élevé. Cependant, force est de constater que des attentes ne sont pas comblées du côté de nos populations.  Et le gouvernement en est conscient.  Cela ne peut pas continuer !

 

Un engagement ou une obligation non tenu annule une convention

 

Vous avez signé bien sûr des conventions d’établissements avec le gouvernement guinéen ; ces conventions contiennent de parts et d’autres des engagements et des obligations. Un engagement ou une obligation non tenue est une cause de nullité de la convention.  Il en est aussi du processus de transformation de nos matières premières que vous exploitez. Désormais, leur transformation sur place devient incontournable. C’est un impératif et sans délais.

 

Plusieurs engagements sont lettres mortes

 

Plusieurs conventions mentionnent le raffinage sur place. Ces engagements sont lettres mortes aujourd’hui.

 

Des cabinets spécialisés engagés pour rétablir l’équité…

 

J’ai instruit le gouvernement de faire une évaluation de conventions pas des cabinets spécialisés, de manière à rétablir l’équité des relations entre vos sociétés et la République de Guinée.

 

Il ne s’agit pas de remettre en cause les engagements pris par la Guinée, mais … de faire en sorte qu’aucune des parties prenantes aux différentes conventions ne soit fondamentalement défavorisée dans la répartition des revenus issus de l’exploitation de nos ressources naturelles. Pour y arriver, le gouvernement prendra toutes ses responsabilités afin de faciliter la mise en œuvre des usines de raffinerie en République de Guinée.

 

L’Etat jouera son rôle

 

L’Etat jouera tout son rôle afin de créer les conditions de développement d’un corridor de prospérité. La transformation de la bauxite en alumine ne doit pas se limiter seulement à la mise en place des usines de raffinerie. Toutes les matières premières et les produits rentrant dans la transformation doivent être produits sur place.  C’est seulement à ce prix que nos ressources naturelles seront un levier de développement pour nos populations.

 

Le respect des conventions de bases est non négociable

 

Le gouvernement est conscient de la complexité d’un projet de construction de raffinerie d’alumine en Guinée. Cependant, le respect des conventions de base reste pour nous non négociable.  C’est pour cela qu’un comité sera prochainement mis en place pour proposer aux compagnies minières qui se mettront ensemble pour la construction des raffineries en Guinée. Au cours des discussions un chronogramme, je dis bien un chronogramme détaillé et précis dont le gouvernement sera le garant du respect des délais contractuels devrait être signé entre toutes les parties prenantes. Tout manquement aux respects des délais de construction des raffineries se traduira par des pénalités requises.

 

Des revenus loin des attentes

 

En dépit du boom minier du secteur bauxitique, force est de constater que les revenus escomptés sont en deçà des attentes.  Vous et nous, ne nous pouvons plus continuer à ce jeu de dupes qui perpétue une grande inégalité dans nos relations.  Il faut la corriger et c’est maintenant.

 

Vous avez un mois, revenez avec des propositions

 

Je vous invite à cette démarche qui devient un impératif catégorique et non négociable et ceux avant la fin du mois de Mai c’est à dire on est en Avril c’est d’ici la fin du mois prochain. Je vous demande de revenir au près du ministère des Mines et de la Géologie avec des propositions : un projet, un chronogramme précis de construction des raffineries d’alumine en République de Guinée.

 

Propos décryptés par Makoura Camara